Euro 2020

Après leur victoire sur l'Italie, les Bleus sont bien lancés vers la Russie

Après leur victoire sur l'Italie, les Bleus sont bien lancés vers la Russie
Griezmann a marqué contre l'Italie - Iconsport

L’équipe de France monte encore en puissance. A Nice, elle est venue à bout d’une équipe italienne joueuse (3-1) mais un cran en-dessous. A deux semaines de leur entrée en lice, les Bleus ont envoyé d’excellents signaux.

Reçue 2 /2. L’équipe de France vient de passer son 2ème test amical avec succès et c’est l’Italie de Mancini qui en a fait les frais. Les Bleus ont bâti leur succès grâce à une entame tonitruante. Il ne fallait ainsi que huit minutes à Samuel Umtiti pour mettre au fond des cages un ballon bien déposé par Benjamin Pavard sur Kylian Mbappé et repoussé par un Salvatore Sirigu laissé à l’abandon. Vingt minutes plus tard, Lucas Hernandez dans son couloir gauche faisait mordre la poussière à toute la défense transalpine avant de pousser le novice Mandragora à la faute. Sentence validée par la vidéo : penalty ! Une offrande pour Antoine Griezmann qui propulsait le ballon idéalement, hors de portée de l’ancien gardien du PSG.

Mais l’Italie n’est pas l’Irlande. Et les conditions climatiques étaient nettement plus clémentes que les trombes d’eau de Saint-Denis en début de semaine pour que tout le monde puisse développer du jeu. La Squadra Azzurra aura réussi des incursions, elle aura parfois inquiété l’arrière-garde française grâce à un Mario Balotelli loin d’être inintéressant. Sur un coup-franc du potentiel futur Marseillais, Hugo Lloris repoussait tant bien que mal dans les pieds de Leonardo Bonucci qui marquait alors de près. Dans une seconde période à l’avantage des Français, Ousmane Dembélé très brouillon jusqu’alors réussissait le but de la soirée en enroulant son ballon d’un coup de botte du droit bien senti dans la lucarne de Sirigu. Rentré en jeu, Florian Thauvin aura même manqué d’aggraver la marque. L’on retiendra en définitive un succès convaincant, une équipe tricolore cohérente et bien évidemment les sifflets de l’Allianz Riviera à l’encontre de Paul Pogba qui devra faire beaucoup mieux contre les USA. Ce sera à Lyon dans huit jours.

Ça peut vous intéresser